Vue d'artiste du satellite Gaïa
European Space Agency

Gaia, le cap du milliard d’étoiles est franchi

Positions en 3D et vitesses de plus d'un milliard d'étoiles : l'Agence spatiale européenne (ESA) rend public le deuxième catalogue du satellite Gaia contenant des informations fondamentales pour notre compréhension de l'univers. La publication résulte d'un travail colossal dans lequel des chercheurs et ingénieurs de l’Observatoire de Besançon ont joué un rôle important.

La première diffusion de données en 2016, qui contenait les positions de plus d'un milliard d'étoiles ainsi que les distances et les mouvements d'un sous-ensemble de deux millions, a déjà généré des centaines de publications scientifiques. La deuxième publication de données fait le recensement de plus de 1,3 milliards d'étoiles de notre galaxie à plusieurs niveaux, incluant les distances, les mouvements ainsi que leur couleur et leur éclat.

Lancé en décembre 2013, Gaia est destiné à cartographier notre galaxie, la Voie lactée. En effectuant des mesures de haute précision des positions et des mouvements des étoiles dans la Voie lactée, Gaia apporte des indices sans précédent sur l'origine et l'évolution de notre Galaxie.

La tâche, considérable et complexe, de traitement des données et de préparation de la publication a été confiée au consortium Gaia Data Processing and Analysis (DPAC), un consortium européen de chercheurs et d’ingénieurs, dont fait partie l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon (OSU THETA).

Très attendu par les chercheurs du monde entier pour son formidable potentiel scientifique, ce catalogue représente une étape fondamentale pour l'astrophysique.

Source : communiqué de presse OSU THETA - UTINAM

Contact

Céline Reylé
03 81 66 69 35
celine@obs-besancon.fr

Tags