Un étudiant en costume cravate fait une présentation. Deux membres du jury sont de dos.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

GACO : on joue les pros

Une semaine de travail en équipe pour répondre à la demande d’un commanditaire. Un peu de stress, beaucoup d’échanges, un jeu-concours… Le challenge inter-GACO s’avère être une recette efficace de mise en situation professionnelle.

Au département Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) de l’IUT Belfort-Montbéliard, l’approche pédagogique met l’accent sur le travail en équipe et les projets concrets. C’est dans cette perspective que les étudiants en deuxième année de DUT ont participé, du 17 au 28 mars, à un concours national organisé la société Keymatch. Ce challenge met en concurrence tous les départements GACO de France sur un même sujet correspondant à un besoin réel exprimé par une entreprise. Cette année, le Crédit agricole proposait de réfléchir à un moyen d’inciter ses sociétaires à s’impliquer davantage dans les assemblées générales.

Les étudiants avaient une semaine pour trouver des idées et proposer des solutions tangibles en respectant un certain budget. Les équipes se sont constituées par affinités, mais aussi en fonction des profils et compétences. L’un d’entre eux, Jérémy Paille, explique : « Avec un timing aussi serré, il a fallu s’organiser et répartir les tâches et les rôles.» Comptabilité, communication, logistique, préparation du diaporama, chacun a travaillé dans son domaine de prédilection. Les idées et l’élaboration de la solution, en revanche, ont fait l’objet d’un véritable travail de groupe.

Pour mieux cerner la situation, les étudiants ont pu assister à une assemblée générale du Crédit agricole. « C’était l’occasion de discuter avec les sociétaires et d’identifier les freins », raconte Sarah Jaeger. Ils ont également bénéficié d’une séance de coaching, de durée limitée, avec des représentants de l’entreprise. Quant aux enseignants, ils se tenaient à leur disposition pour répondre à des questions exclusivement théoriques.

La matinée du 21 mars était consacrée aux restitutions. Un membre de chaque équipe a tout d’abord présenté très brièvement la solution à un jury de professionnels, sur le modèle de l’elevator pitch1, avant une soutenance de groupe plus longue à laquelle participaient également les enseignants. Les étudiants ont exposé leurs préconisations de façon concise et efficace, avec une aisance remarquable. « En GACO, on fait énormément de présentation orales, c’est quelque chose dont on a l’habitude », explique Maxime Pawlak. Les solutions proposées étaient à la fois inventives et concrètes. Pour rajeunir l’assemblée et faire venir des actifs, certains ont proposé un système de gardes d’enfants. D’autres ont imaginé des forums dédiés aux nouveaux sociétaires pour les sensibiliser à leur rôle, ou pour présenter les entreprises locales financées grâce à leur argent. Logistique, ressources humaines, timing, rien n’a été oublié.

L’équipe constituée d’Enes Soyturk, Karim Bounazou, Nicolas Nayener, Steevie Ruggiero et Julien Guillemin-Laborne a remporté le challenge local. Selon ce dernier, c’est la cohésion qui a fait la force du groupe : « En travaillant ensemble sur des projets depuis deux ans, on a développé une vraie synergie.»  La victoire leur a permis de remporter un « pass 3 jours » pour le festival des Eurockéennes de Belfort et de participer à la finale, le 28 mars, à Paris, à la direction générale du Crédit agricole. Ils n’ont cependant pas remporté la place sur le podium qui leur aurait permis de décrocher un job d’été dans cette banque.

  1. Argumentaire éclair : l’idée étant de convaincre un partenaire dans un temps très court (le terme anglais évoque le temps d’un trajet en ascenseur)

Contact

IUT Belfort-Montbéliard
Département GACO
03 81 99 46 28
sec_gaco@iut-bm.univ-fcomte.fr
http://www.iut-bm.univ-fcomte.fr

un groupe d'étudiants en costume.
Soutenance devant un jury.
Trois personnes : deux hommes et une femme, en jury
Cinq étudiantes font une présentation devant un jury dans une salle pleine de lycéens.
Cinq étudiants en costume sautent en l'air.

Articles relatifs