Portrait de Latifa Ibn Ziaten
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Éducation, laïcité et tolérance

C’est le message que Latifa Ibn Ziaten, mère de l’un des soldats assassiné par Mohammed Merah, a dispensé aux élèves des Cordées de la réussite, le 11 mars, à l’UFR SJEPG.

Les Cordées de la réussite sont un dispositif national qui vise à encourager les élèves issus de milieux sociaux défavorisés à poursuivre des études dans l’enseignement supérieur. Il repose sur le principe d’un accompagnement par les étudiants de collégiens ou de lycéens qui apprennent à mieux se connaître lors de différents moments d’échanges et de rencontres conviviales. Il s’agit de mettre les élèves en confiance pour qu’ils se sentent capables d’aborder un cursus postbac, même s’ils ne s’y destinaient pas au départ. L’université de Franche-Comté porte deux des six cordées de l’académie : l’une à l’UFR SJEPG1, baptisée « réunir pour réussir », et l’autre à l’ESPÉ2, « réussir ensemble ».

Le 11 mars, une centaine d’élèves des cordées de la région se sont rassemblés à l’UFR SJEPG, accompagnés par leurs tuteurs étudiants et certains de leurs enseignants, pour rencontrer Latifa Ibn Ziaten. Fondatrice de l’association Imad pour la jeunesse et la paix, cette femme sillonne le pays pour délivrer aux jeunes un message de tolérance. Elle a raconté son parcours depuis son arrivée en France à l’âge de 17 ans. Issue d’une famille marocaine pauvre, ne parlant pas le français, elle a expliqué comment elle s’est débrouillée pour travailler et donner à ses enfants une bonne éducation afin qu’ils réussissent tous dans la vie. Elle a ensuite témoigné, émue, de l’assassinat de son fils en 2012 par le tristement célèbre Mohammed Merah. Cet évènement tragique l’a conduite à créer une association à travers laquelle elle cherche à faire de la prévention auprès des jeunes, prêchant la laïcité, le dialogue interreligieux et le respect de l’autre, pour éviter les dérives sectaires et extrémistes. Dans son discours aux élèves des Cordées de la réussite, elle a beaucoup insisté sur l’importance de l’éducation, aussi bien au sein la famille qu’à l’école.

De leur côté, les élèves avaient travaillé autour de trois thématiques : la fraternité, les origines et l’identité, et enfin la religion et la laïcité. Chaque cordée a présenté le fruit de ses réflexions, sous des formats parfois originaux : lip dup pour la cordée SJEPG, saynète pour la cordée de Morez, clip musical pour celle de Poligny.

Les autorités locales étaient présentes lors de cette manifestation : Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, Isabelle Épaillard-Patriat, directrice de cabinet du préfet de la Région Franche-Comté et Azzedine M'rad, directeur régional de l’Agence régionale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ).

  1. Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion
  2. École supérieure du professorat de l’éducation (ex-IUFM)

Contact

Isabelle Jacques
Coordinatrice régionale des Cordées de la réussite de Franche-Comté
isabelle.jacques@univ-fcomte.fr

Latifa Ibn Ziaten parle devant un amphithéâtre
Des élèves attentifs.
Tags 

Articles relatifs