Site de Wikipédia sur un smartphone
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Edith Burgey

Des chercheurs établissent le classement des universités les plus influentes selon Wikipédia

Des chercheurs de l’institut UTINAM (UFC) et du laboratoire de physique théorique (université Toulouse III Paul Sabatier) ont mis au point le classement international des universités les plus influentes en analysant mathématiquement plusieurs millions de pages Wikipédia.

Le Wikipedia Ranking of World Universities1 réalisé par José Lages, chercheur à l'institut UTINAM, Antoine Patt, alors étudiant en master 2 Physique et physique numérique (P2N) à l'UFC, et Dima Shepelyansky, chercheur au laboratoire de physique théorique, a été obtenu en étudiant de manière statistique 17 millions de pages Wikipédia parmi les 24 éditions linguistiques les plus importantes2.

L’approche utilisée par les chercheurs est entièrement indépendante des choix et préférences culturels, ne favorisant a priori aucun mode d’organisation de la recherche académique – biais souvent attribué à d'autres classements comme celui de Shanghai. Chaque édition linguistique de Wikipédia a été analysée comme un réseau – dont les nœuds sont les articles reliés entre eux par les hyperliens –, auquel José Lages, Antoine Patt et Dima Shepelyansky ont appliqué des algorithmes de classement : ainsi, un article Wikipédia gagne en importance si d'autres articles importants le citent. Les algorithmes utilisés sont similaires à celui employé par Google pour classer les myriades de pages web et répondre de manière efficace aux milliards de requêtes quotidiennes des utilisateurs.

Comparaison avec le classement de Shanghai

Le classement obtenu par les chercheurs présente une corrélation notable avec celui de Shanghai, puisque les deux classements affichent 60 % d'universités en commun dans leur top 100 respectif. À la différence de celle Shanghai, cette nouvelle hiérarchisation intègre le savoir accumulé dans les 24 éditions linguistiques de Wikipédia, prenant ainsi en compte l’influence culturelle, sociale et historique de chacune des universités.

En outre, le Wikipedia Ranking of World Universities atténue l’hégémonie des universités américaines par rapport à d’autres classements dont celui de Shanghai : ainsi, les universités britanniques de Cambridge et d’Oxford supplantent aux deux premières places les universités Harvard et Stanford. Après les universités américaines, ce sont les universités allemandes et anglaises qui sont les plus nombreuses dans le top 100, ceci en raison de leur poids historique. Quatre établissements français figurent parmi les cent premiers : l'École normale supérieure, l'École polytechnique, l'université de Strasbourg et l'institut polytechnique des sciences avancées.

La plupart des politiques de recherche des différents pays développés ayant été reconsidérées à la suite des publications de classements internationaux, on peut supposer que le classement établi par les chercheurs bisontins et toulousains servira à évaluer différemment les performances des établissements nationaux de recherche et d’enseignement supérieur.

  1. http://perso.utinam.cnrs.fr/~lages/datasets/WRWU/theta_PR.php
  2. Celles-ci représentent 59 % de la population mondiale et 68 % du nombre total d’articles des 287 éditions de Wikipédia.

Contact

Institut UTINAM

Tags