Arnaud Mouly, directeur du Jardin botanique de Besançon
Ludovic Godard - UFC

De la forêt tropicale aux serres de Besançon

Arnaud Mouly, enseignant et chercheur au laboratoire Chrono-environnement, vient d'être nommé directeur du jardin botanique de l'université de Franche-Comté et de la Ville de Besançon.

Avant d'arriver à Besançon, Arnaud Mouly a vu du pays. Il a travaillé au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, à l'Académie royale des sciences de Suède, et il est régulièrement parti en mission dans des pays tropicaux – à Madagascar, aux Philippines ou encore au Mexique – pour y étudier la biogéographie et l'évolution de la flore.

Aujourd'hui, il s’intéresse aux écosystèmes francs-comtois et à leurs évolutions en fonction de les actions humaines. Avec lui, on comprend que la botanique est loin d'être une science passéiste puisqu'elle permet de mieux comprendre l'évolution des milieux naturels et de se donner les moyens de leur conservation.

Le Jardin botanique est un lieu plein de vie qui accueille 20 000 visiteurs par an et conserve près de 5 000 espèces végétales. « Je souhaite continuer à ouvrir toujours plus ce jardin aux scolaires, au grand public, aux touristes et aux étudiants, à travers des parcours de découverte et des expositions temporaires. Mon ambition est aussi de développer les collaborations scientifiques avec les acteurs de la Maison de l'environnement et les laboratoires de recherche de l'UFC », déclare Arnaud Mouly.

Un déménagement en perspective

Le plus gros dossier qui attend ce nouveau directeur est assurément la transplantation du Jardin botanique, depuis la place Leclerc jusqu'au campus de la Bouloie. L'université a en effet pour objectif d'y créer un « jardin de la découverte et des savoirs » qui fera vivre le quartier en accueillant du public. Ce projet vise à développer une activité cohérente et conjointe entre le Jardin botanique, l'observatoire des sciences de l'univers, le laboratoire Chrono-environnement et la Maison régionale de l'environnement, qui pourrait éventuellement s'y implanter.

À travers ce vaste projet qui va permettre de tisser des liens entre les laboratoires et la cité, le Jardin botanique s'est rapproché du service sciences, arts et culture de l'université auquel il sera d'ailleurs rattaché à partir de janvier 2015.

À écouter : interview d'Arnaud Mouly sur Radio Campus

Contact

Jardin botanique

Tags 

Articles relatifs