Entrée d'un service de radiothérapie
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Catherine Tondu

Cobalth apporte sa précision à la radiothérapie

Le logiciel Cobalth est issu de travaux de recherche menés au laboratoire Chrono-environnement. Combinant méthodes de calcul performantes et intelligence artificielle, il permet d'améliorer la précision des rayons utilisés dans le traitement du cancer.

Cinquante pour cent des cancers sont traités par radiothérapie en France. Un faisceau ionisant, en général composé de photons, est orienté le plus précisément possible vers la tumeur avec l’objectif de détruire les cellules cancéreuses, tout en limitant les dommages causés aux cellules saines. Avant cet exercice délicat, une étape de planification de traitement est nécessaire : déterminée par des physiciens médicaux, la planification est pilotée par un logiciel, puis contrôlée par un second logiciel qui évalue la qualité d’intervention du premier. Tous deux sont élaborés selon des modèles dits analytiques. Ce sont donc les mêmes algorithmes mathématiques qui dirigent et qualifient le traitement.

Cobalth (Contrôle des balistiques thérapeutiques) est un logiciel innovant mis au point pour bousculer cet ordre établi. Il apporte une méthode de calcul différente et totalement indépendante sur le second aspect de la planification, celui du contrôle. Fruit de dix ans de travail, Cobalth a donné naissance à une société éponyme installée à l’Incubateur d’entreprises innovantes de Franche-Comté, à Montbéliard.

Pierre-Emmanuel Léni, ingénieur de recherche spécialisé en informatique et en traitement d’image, est le porteur de ce projet. Il se consacre aujourd’hui à la création de la société et au développement du logiciel, après avoir rejoint en 2011 au laboratoire Chrono-environnement Libor Makovicka et Régine Gschwind, spécialistes de physique médicale et enseignants à l’université de Franche-Comté, à l’origine de cette recherche.

« La prise en compte des hétérogénéités des milieux que traverse le rayonnement ionisant, comme l’air et l’os, est mal évaluée par les algorithmes analytiques. L’originalité et l’intérêt de Cobalth, c’est qu’il tient compte des interactions entre rayonnement et matière » confie Pierre-Emmanuel Léni. Une capacité empruntée aux méthodes statistiques Monte Carlo, dont c’est le point fort mais qui exigent des calculs impressionnants, et donc du temps. Le tour de force de Cobalth est d’ajouter à la fiabilité des méthodes Monte Carlo la vitesse de calcul de l’intelligence artificielle. Et d’afficher sous forme d’images 3D ses conclusions, donnant aux physiciens médicaux des éléments de connaissance pour corriger et affiner la planification.

La solution Cobalth reçoit un accueil favorable auprès des services de radiothérapie qui l’ont déjà découverte, voire testée, comme celui de l’hôpital Nord Franche-Comté. La création proprement dite de l’entreprise est annoncée pour le début d’année 2016, date à laquelle la phase d’optimisation du logiciel laissera place à sa commercialisation.

Article publié dans le numéro 259 de juillet-août 2015 du journal en direct.

Contact

Pierre-Emmanuel Léni
Medical Intelligence
03 39 30 00 24
http://cobalth.com/fr

Libor Makovicka
libor.makovicka@univ-fcomte.fr

Régine Gschwind
regine.gschwind@univ-fcomte.fr

Laboratoire Chrono-environnement