Trouver les limites du Limes – modélisation de l'économie, de la démographie et des transports aux confins de l'Empire Romain

15 Mai 2018

Dans le cadre de sa résidence en tant que professeur invité à l'université de Franche-Comté par la MSHE C. N. Ledoux, Philip Verhagen, enseignant-chercheur en archéologie spatiale à l'université libre d'Amsterdam, donnera une conférence sur le projet « Finding the limits of the limes ».

visuel pour la conférence de Ph. Verhagen
CLUE + VU Amsterdam

Le projet « Finding the limits of the limes » a pour objectif de reconstruire et comprendre le développement des abords du limes romain dans sa partie néerlandaise, à l’aide de la modélisation spatiale. La modélisation spatiale dynamique ou simulation s’appuie sur des techniques informatiques permettant de construire des modèles à base de règles pour étudier des processus spatiaux - comme le développement de l'occupation du sol à travers le temps. La zone du limes néerlandais offre un riche ensemble de données archéologiques et paléo-environnementales qui ont été utilisées pour simuler des scénarios de développement de l'économie agraire et de l'habitat rural. Il s’agissait de répondre à plusieurs questions. Que fallait-il pour maintenir les garnisons frontalières ? Comment la production, le transport et la distribution des marchandises ont-ils été organisés ? Et comment cela a-t-il influencé le développement du paysage et les modes de peuplement ? La plausibilité des scénarios développés a finalement été évaluée en confrontant les résultats de la modélisation aux enregistrements archéologiques.

Philip Verhagen collabore avec les chercheurs de l'université de Franche-Comté, historiens, archéologues et géographes, depuis les années 1990, d'abord dans le cadre des programmes européens Archaeomedes I et II puis d'un PHC Van Gogh IHAPMA et actuellement dans le cadre d’un PICS soutenu par le CNRS intitulé MOveScape – Réseau de recherche pour l'analyse des déplacements et des réseaux de communication dans la structuration des paysages anciens, dont il est coresponsable avec Laure Nuninger du laboratoire Chrono-environnement.

Conférence ouverte à tous sur inscription (voir contact).

Horaires

De 16 h à 17 h.

Contact

Maison des sciences de l'homme et de l'environnement (MSHE) Claude Nicolas Ledoux

Lieu

Salle de conférence