Tests rapides d'orientation diagnostique en soins primaires

29 Juin 2017

Cindy Côte-Colisson soutiendra une thèse en médecine générale intitulée « Utilisation des tests rapides d'orientation diagnostique (TROD) en soins primaires : enquête descriptive, prospective, transversale auprès de 585 médecins généralistes de France ».

Un médecin en train d'interroger une étudiante.
Ludovic Godard - UFC

L’évolution des biotechnologies a permis le développement de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD). Plus d’une vingtaine sont actuellement disponibles pour une utilisation en cabinet. L’objectif de notre travail était d’évaluer l’utilité dans la pratique quotidienne, en soins primaires, de 6 TROD mesurant : la présence de Streptocoque A, l’INR, la CRP, l’hémoglobine glyquée, la troponine/BNP et les D-dimères.

Une enquête descriptive, prospective, transversale, nationale, a été réalisée par un questionnaire en ligne, anonyme, de 41 questions, adressé aux médecins généralistes de France installés en cabinet, via trois institutions (Conseil départemental de l’ordre des médecins, Union régionale des professionnels de santé et départements de médecine générale).

Du 17 février au 17 avril 2017, 585 médecins, originaires de 50 départements ont répondu à l’enquête. L’utilité dans la pratique quotidienne est estimée à 92.4 % pour le test mesurant la présence de Streptocoque A, 73.8 % pour l’INR, 69.5 % pour la CRP, 53.6 % pour l’hémoglobine glyquée, 50 % pour les D-dimères et 36.8 % pour la troponine/BNP. 78.3 % et 79.8 % des médecins estiment respectivement que la réalisation du test INR au décours de la consultation simplifierait le suivi et l’adaptation thérapeutique des patients sous anti-vitamine K. 66.4 % considèrent que le test de la CRP serait un outil d’aide à la prescription d’antibiotique. La classe d’âge 25-39 ans, trouve plus facile (p=0.01) et rapide (p=0.0002) l’utilisation du test mesurant la présence de Streptocoque A que le reste de la population.

Le test mesurant la présence de Streptocoque A, d’ores et déjà implanté, est largement plébiscité par les médecins. Le dosage de l’INR et de la CRP de part leur facilité, rapidité et impact sur la thérapeutique sont les deux TROD à privilégier pour leur déploiement, tout en veillant à leur accessibilité financière.

Horaires

11 h

Lieu

Salle des thèses

- UFR Santé

19 rue Ambroise Paré
25041 Besançon cedex 3

Tags