Regards croisés sur la Grande Guerre

27 Mars 2017

La Maison des sciences de l’homme et de l’environnement C.-N. Ledoux organise une journée d’étude sur la première guerre mondiale, éclairée par les regards croisés de différentes disciplines de sciences humaines (histoire, archéologie, sciences du langage, littérature).

Affiche de la journée d'étude Regards croisés sur la Grande Guerre
Jacky Frossard

Cette journée sera l’occasion de présenter et de mettre en dialogue interdisciplinaire les actualités scientifiques relatives à la Grande Guerre.

Programme :

  • 10 h 30 - 12 h : Atelier MSHE Ledoux – école doctorale SEPT

David Erbs et Cyrielle Montrichard présenteront leurs travaux de recherche sur la première guerre mondiale. Ces interventions seront suivies d’une discussion avec le public.

– David Erbs, docteur en histoire moderne et contemporaine : « La Grande Guerre des mots ». L’exemple du roman feuilleton patriotique français et britannique

– Cyrielle Montrichard, doctorante en sciences du langage : la circulation des discours dans la presse des tranchées

  • 13 h 30 - 14 h 45 : Conférence d'Odile Roynette (laboratoire ELLIADD, UBFC) et Gilles Siouffi (STIH, Université Paris-Sorbonne)

– La langue sous le feu : un exemple d’approche interdisciplinaire du premier conflit mondial
Odile Roynette et Gilles Siouffi présenteront les apports d’un fructueux travail de collaboration entre historiens et linguistes, à l’occasion de la sortie du livre La langue sous le feu. Mots, textes, discours de la Grande Guerre, qu’ils ont codirigé avec Agnès Steukardt.

La Première Guerre mondiale est souvent présentée comme un moment de rupture dans l'histoire de la langue française. On évoque le recul décisif des dialectes et des langues régionales au profit du français, après l'expérience commune du front, le développement de l'argot, l'apparition de nombreux néologismes… Mais qu'en est-il exactement ? L’ouvrage tente de faire le point en exploitant systématiquement de nouvelles ressources numérisées, parmi lesquelles des correspondances de combattants ordinaires avec leurs familles. C'est une « langue sous le feu » qu'on découvrira, saisie par l'urgence, les impératifs de communication, mais aussi empreinte de la difficulté à dire un réel qui la dépasse.

  • 14 h 45 - 16 h : Conférence de Yves Desfossés (DRAC - service régional de l'archéologie de Champagne-Ardenne)

– Qu'apporte l'archéologie à notre perception de la Grand Guerre ?
Yves Desfossés interviendra sur les apports de l’archéologie à la connaissance de la Grande Guerre. L'archéologie enrichit et modifie notre perception de ce cataclysme majeur, en apportant notamment de nouveaux éclairages sur la vie quotidienne des soldats et sur les pratiques funéraires qui se développent dans ce contexte très particulier.

Les conférences d’une heure chacune seront suivies d’une discussion avec le public.

La journée est ouverte au grand public. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Horaires

De 10 h 30 à 16 h.

Contact

Maison des sciences de l'homme et de l'environnement (MSHE) Claude Nicolas Ledoux

Lieu

Salle de conférence