Mémoire et mémorisation aux croisements de la psychologie et des sciences du langage

22 Novembre 2018

Les pôles de recherche « Archive, bases, corpus » et « Comportements, risque, santé » de la MSHE Ledoux organisent un séminaire commun, au cours duquel interviendront Christophe Cusimano, professeur en sciences du langage à l’université Masaryk de Brno (République tchèque) et Laure-Hélène Canette, orthophoniste et doctorante au Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement (LEAD) de l'université Bourgogne Franche-Comté.

Des mains tapant sur un clavier d'ordinateur portable
Ludovic Godard - UFC

Ce séminaire s’intéressera aux expériences menées en psychologie et au regard, critique et/ou complémentaire, que peuvent apporter l’analyse linguistique et l’approche sur corpus des faits de discours : seront ainsi questionnés les méthodologies employées et les postulats théoriques de ces expériences. Chemin faisant, mémoire et mémorisation seront abordées à travers les croisements envisageables entre linguistique, analyse du discours et psychologie.

- Communication de Christophe Cusimano « Troubles de la mémoire et rappels d’histoires courtes. L’exemple du test Le lion de Barbizet »

Les troubles de la mémoire, notamment ceux provoqués par la maladie d’Alzheimer, sont fréquemment dépistés à l’aide de divers tests psychologiques langagiers : tests lexicaux (dénomination, désignation, appariement), tests mesurant la capacité d’abstraction (basés sur les expressions idiomatiques, les proverbes) et plus rarement tests de rappels d’histoires courtes.

Dans cette communication, nous souhaitons revenir sur ces derniers, à travers l’un d’eux en particulier : « Le lion de Barbizet », du nom de son auteur. Ce test consiste à lire une courte histoire d’un peu moins de 100 mots, une fois puis une autre fois quinze minutes plus tard. À l’origine, Barbizet et Truscelli souhaitaient évaluer la capacité du patient à se souvenir du texte après une heure, un jour et même une semaine, chose difficilement possible hors contexte hospitalier. Mais le test reste intéressant lorsqu’il est pratiqué en consultation unique pour la mémoire. Nous porterons ici un regard critique sur la procédure de passation avant de faire quelques propositions d’amélioration inspirées de la syntaxe et de la sémantique contemporaines.

- Communication de Laure-Hélène Canette « Musique et concepts sémantiques : une étude sur corpus »

La musique et le langage partagent de nombreuses caractéristiques et peuvent tous deux être étudiés sur le plan de la sémantique. Dans ce domaine, des recherches antérieures ont montré que la musique peut, de la même façon que le langage, activer des concepts sémantiques en mémoire. Ces recherches ont utilisé des paradigmes d’amorçage pour mesurer l’effet de l’écoute d’un extrait musical, appelé amorce, sur le traitement sémantique d’un mot présenté juste après. Elles se sont basées sur des mesures et des tâches fréquemment utilisées en psychologie cognitive (e.g. tâche de décision lexicale, amplitude de potentiels évoqués).

Dans l’étude que nous avons menée, nous souhaitions mesurer l’influence de caractéristiques musicales (rythme, timbre) sur l’activation de concepts en mémoire. Nous avons utilisé une tâche dans laquelle les participants devaient décrire ce qu’ils avaient imaginé pendant l’écoute de la musique. Cette tâche a rendu possible le recueil de corpus qui peuvent être analysés à l’aide de logiciels permettant une exploration fine et systématique des textes réunis. Ainsi, nous essayons de répondre à des questions de psychologie cognitive à l’aide de données et d’outils issus du domaine de la linguistique et de l’analyse du discours.

Le séminaire est ouvert à toute personne intéressée par la thématique.

Horaires

De 14 h à 16 h

Contact

Maison des sciences de l'homme et de l'environnement (MSHE) Claude Nicolas Ledoux