Le pouvoir des mots : évaluation des politiques de communication des banques centrales

16 Octobre 2018

Coorganisée par les laboratoires ELLIADD, LEDi et CRESE, avec le soutien de la MSHE C. N. Ledoux et de la MSH de Dijon, la journée sera consacrée à la communication des banques centrales.

Séminaire
Ludovic Godard - UFC

« Dans le cadre de son mandat, la BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour sauver l’euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant ». Par ces mots, Mario Draghi le président de la Banque centrale européenne (BCE), le 26 juillet 2012, a mis temporairement fin à la crise de la dette de la zone euro. Cet exemple illustre à quel point l’avenir de la monnaie unique européenne ne dépend pas uniquement des décisions de politiques économiques mais aussi de la capacité des banques centrales à convaincre en utilisant le bon ton et les bons mots.

L’évolution du rôle de la communication des banques centrales et les mutations de leurs discours expliquent que se développent, à partir des années 2000, des travaux à orientation interdisciplinaire interrogeant le poids des mots des banques centrales. Cette journée d’étude a ainsi pour objectif de rassembler les vues de différentes disciplines : sciences du langage, sciences politiques, sociologie, sciences de l’information et de la communication, sciences économiques, psychologie… Elle s’inscrit dans un projet de recherche interdisciplinaire, « Le pouvoir des mots : évaluation des politiques de communication des banques centrales (PoCom) », développé dans le cadre de l'axe transversal « Transmission, Travail, Pouvoirs », porté par la Fédération des deux MSH de Dijon et de Franche-Comté.

Contact

Centre de recherche sur les stratégies économiques - CRESE

Maison des sciences de l'homme et de l'environnement (MSHE) Claude Nicolas Ledoux