Encéphalites auto-immunes à anticorps anti-récepteurs NMDA

21 Mars 2018

Coline Bossi soutiendra une thèse en psychiatrie intitulée « Encéphalites auto-immunes à anticorps anti-récepteurs NMDA : cas clinique, données de la littérature et impact sur la physiopathologie de la schizophrénie. »

Thèse
Ludovic Godard - UFC

L'encéphalite auto-immune à anticorps anti-récepteurs NMDA est officiellement reconnue depuis 2007, et serait actuellement la plus fréquente des encéphalites chez les individus de moins de 30 ans, d'après the California Encephalitis Project.

Les données actuelles de la littérature ont permis de mieux caractériser ses aspects cliniques, paracliniques, thérapeutiques et physiopathologiques, pour une prise en charge optimale et précoce, un retard de diagnostic étant l'un des principaux facteurs pronostics d'une mauvaise évolution.

Sa connaissance apparait primordiale, pour éviter les biais diagnostiques, en raison des symptômes psychotiques et troubles du comportement prédominants, faisant évoquer une maladie psychiatrique de prime abord.

Cette étude conclut que plusieurs mécanismes physiopathologiques coexisteraient au sein de la Schizophrénie, variant d'un individu à l'autre, permettant de croire en de nouvelles perspectives thérapeutiques.

Horaires

16 h

Contact

UFR Santé

Lieu

Salle des thèses

UFR Santé

19 rue Ambroise Paré
25041 Besançon cedex 3

Tags